Formation

Formations à venir

14-15-16 Mars 2018

Thème : Agriculture, maraîchage

Lieu : La Ferme de Cagnolle, 24170 PAYS DE BELVÈS

Titre : Pérenniser son exploitation grâce à la multiperformance

Objet  : La Ferme de Cagnolle s’est engagée depuis 10 ans dans un pari : produire des légumes de qualité avec un impact environnemental positif et une productivité horaire élevée. Le sol fut placé au centre de nos préoccupations agronomique avec la profonde conviction que la création d’un sol avec ule lien ne activité biologique intense allait nous permettre de gagner notre pari. C’est chose faite. Aujourd’hui nous pouvons montrer, tout comme d’autres acteurs du réseau Maraîchage sur Sol Vivant, qu’il est possible de faire exploser les rendements tout en aggradant nos sols, de produire des légumes sains et de qualité tout en étant économiquement viable. Animée par Benoît Le Baube. Il présentera au cours de cette formation les différents itinéraires techniques mis en place sur sa ferme, avec un focus sur les principales cultures. Le déroulé de la formation se fera en partie en salle avec des apports théoriques photos, fiches légumes, chiffres etc… et d’autre part avec des observations de terrain, visites des planches de cultures et étude du sol.

Public : Maraîchers, cotisants solidaires et porteurs de projets en maraîchage

Durée : 21h

Places disponibles : 14

Pour vous inscrire ou pour toutes informations cliquez ici


5-6 Avril 2018

Thème : Agronomie, Bio-électronique et Bio-chimie

Lieu : La Ferme de Cagnolle, 24170 PAYS DE BELVÈS

Titre : Agro-écologie et triple performance : compréhension du sol et oxydo-réduction avec Olivier Husson

Le contenu de la formation
« Ce qui fait fonctionner la vie, c’est un petit courant électrique, alimenté par le soleil », écrivait le prix Nobel de physiologie, Albert Szent-Györgyi, en 1960. Les électrons sont, en effet, au cœur de très nombreuses réactions. Mais, dans de nombreuses disciplines, les réactions d’oxydoréduction, ou de transfert d’électrons, n’ont pas reçu la même attention que le pH et les flux de protons. Les agronomes se privent probablement là d’un facteur clé du fonctionnement de la culture et du sol, qui pourrait être le dénominateur commun de plusieurs disciplines liées à l’agriculture.
C’est la thèse que défend un agronome du Cirad, Olivier Husson qui, après avoir passé en
revue la littérature sur le potentiel d’oxydoréduction, intègre l’ensemble des données dans un cadre plus large pour proposer une nouvelle manière d’aborder les relations entre le sol, les plantes et les micro-organismes. Un cadre à la fois opérationnel et explicatif, qui permet de définir les paramètres du sol favorables à la croissance des plantes, mais aussi de comprendre les phénomènes qui s’y produisent.
Ce cadre d’analyse offre un nouveau regard sur le fonctionnement des agro-systèmes cultivés. S’il pose de nombreuses questions à l’agronomie, il ouvre aussi de nouvelles perspectives, par exemple sur la manière d’aborder les interactions génotype-environnement-pratiques agricoles ou le rôle de la matière organique, ou encore sur les processus de restauration de la fertilité des sols.

Le déroulé de la formation se fera en partie en salle avec des apports théoriques et d’autre part avec des observations et des mesures sur le terrain. Les objectifs principaux seront de :
-Comprendre les réactions d’oxydo-réduction et les interactions avec les composantes
chimiques et biologiques de l’écosystème sol.
-Savoir reconnaître les effets d’un déséquilibre chimique sur les productions (maladies,
ravageurs, adventices, rendement)
-Etre capable d’adapter ses pratiques culturales et de fertilisation à son sol et son potentiel d’oxydo-réduction.
-Etre capable d’identifier au champ un déséquilibre bio-électronique

L’intervenant

Chercheur et agronome au CIRAD depuis plus de 20 ans, Olivier Husson sera présent à La Ferme de Cagnolle, pour une formation de deux jours les 5 et 6 avril 2018. Il est l’auteur de nombreuses publications sur l’agriculture de conservation, au cours desquelles il a notamment collaboré avec Lucien Séguy. Ces dernières recherches sur le potentiel oxydo-réduction ont attiré l’attention de l’association Maraîchage sur Sol Vivant, qui l’ont fait intervenir au cours d’une formation.

Important
Cette formation est financée par Vivéa pour les agriculteurs, les cotisants solidaires ainsi que pour les porteurs de projets étant en démarche d’installation via le PAIT.
Il est indispensable d’avoir un de ces trois statut pour pouvoir y participer.
Cette formation à une durée de 14 heures, est financée par Vivéa à hauteur de 24 € par heure et par stagiaire, soit 336 € par personne.

Public : Maraîchers, cotisants solidaires et porteurs de projets en maraîchage

Durée : 14h

Places disponibles : 12

Pour vous inscrire ou pour toutes informations cliquez ici

 

Et pour plus d’informations sur notre démarche et sur l’organisme de formation rendez-vous sur ce site : https://expertcnd.wordpress.com/

Publicités

2 réflexions sur “Formation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s